De la matière à l’objet

Home »  De la matière à l’objet

L'argile à grès utilisée à l'atelier provient des collines de Puisaye. La pâte est coupée, pétrie, pesée. Chaque pièce est mise en forme soit par tournage soit par réalisation de "croûtes" pour l'estampage. Autant de sensations tactiles propices à l'intuition créatrice. Puis se succèdent le tournage ou la réalisation des "croûtes", le tournassage, le garnissage...

La part de l'artisan créateur

Une fois sèches, les pièces subissent une 1ère cuisson à 960°C. L'émail est une sorte de verre issu d'un mélange précis de différents minéraux, que j'applique sur le tesson. Emaillées, les poteries entrent au four pour une 2ème cuisson, à 1300°C.

La part du feu

Ma recherche permanente de nouvelles formules aboutit actuellement à une palette de 850 émaux différents. Pour le bonheur des yeux, aucune pièce ne ressemble désormais à une autre. Dans le four-cloche de l'atelier, 8 heures durant, les minéraux de l'émail se transforment progressivement, les couleurs naissent, toutes en nuances. Ce n'est qu'au défournement, après 24 heures de refroidissement, que je pourrai vous faire apprécier "la part du feu".