La cuisson raku est toujours un moment magique qui offre un large éventail de résultats possibles. C'est sans doute pour cette raison que j'ai choisi cette technique pour la réalisation de mes sculptures animalières. J'aime l'attente qui précède l'ouverture du four, le moment où la pièce va entrer en mutation, passant du translucide à l'opaque, du rougeoyant à la couleur, du lisse au craquelé et enfin du clair au noir sombre. Le raku, c'est les couleurs bien sûr mais aussi les irisations qui font étinceler les pièces, c'est aussi le tressaillage qui met en exergue la fragilité de la pièce et encore et surtout les noirs offrant une large palette allant du gris aux noirs intenses virant au bleu. Les poissons par exemple se prêtent bien a cet artifice de couleurs car leur forme est sobre et la couleur les met bien en valeur. Pour les moutons aux formes plus complexes, je reste dans la sobriété en jouant simplement avec de l'émail blanc sur quelques parties de l'animal. Le blanc va révéler le pelage, alors que le noir (c'est à dire la partie non émaillée exposée à la fumée) va permettre de révéler les traits de modelage de la tête ou des pattes par exemple. J'ai découvert que beaucoup d'animaux se prêtent à cette technique du raku qui permet de révéler tant le plumage multicolore d'une poule, d'un coq que la peaux vieillie d'un éléphant (craquelage noir et blanc). Pour moi l'exploration continue et j'espère que la magie va encore opérer ! Pour visiter le site de Véronique : veroniquebenony.wix.com/ceramiste
Veronique Benony Sculpteur Ceramiste.
Veronique Benony  Sculpteur Ceramiste
Veronique Benony  Sculpteur Ceramiste
Veronique Benony  Sculpteur Ceramiste
Veronique Benony  Sculpteur Ceramiste
Veronique Benony  Sculpteur Ceramiste
Veronique Benony Sculpteur Ceramiste